Fiche : Candide, La guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche : Candide, La guerre

Message par FoX le Dim 12 Juin - 21:58

Candide chapitre III : la guerre

Voltaire (1694-1778) :petit bourgeois de province monté à Paris où il reçut un solide enseignement ; grand philosophe du siècle des Lumières qui participa à l’ Encyclopédie, comme Rousseau et Diderot ; possède une ironie mordante qui lui attire bcp d’amis et d’ ennemis ; il a un solide réseau de relations à travers l’Europe (notamment le roi de Prusse)
Il participe aux nombreux salons littéraires de l’ époque (à l’ inverse de Rousseau).Comme tous les auteurs de l’époque, il a des problèmes ac la censure ( embastillé un an), et publiera certaines de ses oeuvres à l’ étranger. On l’a souvent opposé, à juste titre, à Rousseau, car ce dernier était bcp plus austère. Voltaire s’ est engagé dans des combats pour la liberté des peuples et contre l’ esclavage, tout en sachant que les réformes seraient lentes et progressives, et que son action porterait ses fruits bien après luia ; position résolument déiste (alors que Diderot est presque athée) ; ses contes philosophiques sont les plus connus, même s’il a aussi écrit des tragédies et des récits historiques. Dans les premiers, il s’affronte aux problèmes de son temps (Candide, Zadig...)et chaque chapitre en aborde un (esclavage, guerres, religion). La but de pensée des philosophes de l’époque était de faire le bien de peuples, en éliminant peu à peu les problèmes de la société, mais ils étaient conscients que cette vision utopique avait peu de chance d’ aboutir. Dans Candide, il s’attaque en général aux philosophes optimistes (Leibnitz) pour qui tt est au mieux dans le meilleur des mondes ; et dénonce leur vision simpliste et candide

Le XVIII siècle est fait de guerres continuelles, essentiellement en Allemagne et le premier à avoir instauré une discipline militaire est Frédéric de ¨Prusse, ami de Voltaire (la description de l’ armée rutilante et bien ordonnée est destinée à se moquer de lui). Les massacres devenaient habituels et faisaient partie des « droits de la guerre » mais jamais ils n’avaient été décrits de manière si crue. Voltaire, même s’il n’ a jamais été soldat, sait très bien que la guerre « en dentelles » ets faite avec des uniformes magnifiques, brodés... Les soldats des armées de l’époque étaient essentiellement des mercenaires, des « pauvres types » ( cf Lasker), auxquels on donnait rapidement un uniforme avant la bataille.

I Spectacle : valorisation de la guerre
a) esthétique : disposition des armes (canons, mousquets...) précises, légéreté et harmonie qui se dégage des deux armées ; les fonflons et les dorures son infantilisantes et sont comme des gâteries pour des enfants
b) massacre justifié moralement et socialement ; les victimes sont des coquins dc leur mort est bénéfique
c) champ de bataille glorieux : froide énumération qui ressemble à un communiqué triomphant, alors qu’ il s’ agit d’ un massacre
II Boucherie :envers du décor
a) massacre d’ innocents ; pt de vue interne ac Candide dc choc plus important ; l’ énumération ressemble à de l’ acharnement, à la répétition des meurtres ; détails anatomiques : le terme « palpitant » suggère que les victimes souffrent encore
b) universalité du mal ; il faut noter le comportement similaire des deux armées + l’ ironie finale puique chacun va remercier Dieu (ac un Te Deum) de lui avoir accorder la victoire, après avoir fait massacrer des milliers de « coquins »
III Dénonciation
a) le réalisme rend la guerre insupportable et rend compte de la vérité sur la guerre, en lui enlevant son auréole de gloire ; la guerre est légalisée grâce au « droit » ; en + la religion sert de caution ( et les deux armées ont la même)
b) grâce à une ironie omniprésente qui crée un « décalage » et qui réduit à néant le concept d’ une guerre glorieuse ; « boucherie héroique » résume bien le chapitre avec des « héros » qui sont des violeurs et des assassins ; utilisation de nombreux euphémismes : « ôter du monde »=massacrer, « méditer ailleurs »=déserter ; la dernière image est celle de Candide, fragile, ac ses préoccupations métaphysiques dérisoires, qui commence à douter de Pangloss.
Conclusion : Voltaire, par des tableaux trsè bien détaillés, nous met face à face ac la guerre telle qu’ elle est et non plus telle qu’on en rêve (uniformes flamboyants, cuirasses rutilantes...) ;c’ est une dénonciation, grâce à l’ ironie, de la cruauté et de la folie des hommes

Citations utiles
« ...formaient une harmonie telle qu’ il n’ y en eut jamais en enfer » : nouveau décalge, après la longue énumération, on s’ attend à trouver un terme glorieux ou positif et on tombe sur « enfer » qui brise totalement la beauté des armes bien ordonnées ; à l’ aide d’ un simple mot, il balaye toutes les possibilités d’ une « bonne guerre »
« Candide, qui tremblait comme un philosophe,se cacha du mieux qu’ il put pendant cette boucherie héroique » : une fois de plus l’ oxymore boucherie heroiqe détruit les images glorieuses de la guerre pour la montrer telle qu’ elle est
« des cervelles étaient répandues sur la terre à côté de bras et de jambes coupées » : le réalisme de la scène est en opposition totale ac les deux armées brillantes du début ; ces cadavres représentent le vrai visage de la guerre
« Y êtes-vous pour la bonne cause ?
_Il n’ y a point d’ effets sans causes répondit modestement Candide ; tout est enchaîné nécessairement, et arrangé pour le mieux. » Une fois de plus, Candide apparaît naif, ingénu, ne sachant que répéter les leçons de Pangloss, et, en l’ absence de réflexion, ne peut se former un point de vue propre et est donc à l’ abri des tentatives d’ endoctrinement de ses voisins.

_________________
Mathieu !
avatar
FoX
Master FoX (Admin)
Master FoX (Admin)

Nombre de messages : 531
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/kkrt

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum